Un samedi, avec mes fils - Joseph Espinoza

Mon blogue

Un samedi, avec mes fils

Un samedi, avec mes fils - Joseph Espinoza

Avec mes deux garçons, j’ai besoin d’avoir beaucoup d’imagination pour qu’ils ne s’ennuient pas lorsqu’ils restent seuls avec moi. Ils sont d’un âge proche, une année les sépare. Ma conjointe a des obligations, des loisirs, des sorties, tout comme moi. Dans ces cas, nous nous relayons pour garder nos enfants. C’est un moment privilégié que je passe donc, de temps en temps, avec eux. Tous les deux sont passionnés par l’histoire, l’astronomie et le sport ; nous leur avons proposé, dès leur plus jeune âge, des documentaires adaptés à leur niveau, des visites dans des musées et des activités sportives. Simon fait du judo depuis qu’il a cinq ans, tandis que Mathis a préféré s’adonner au tennis. Je les trouve merveilleux, et j’adore que nous puissions rester ensemble, tous les trois, sans leur maman. Ils ont alors un comportement très différent.

Un samedi après-midi, alors que ma conjointe était partie pour aller voir le meilleur spécialiste du botox Montreal, j’ai proposé à mes fils de faire des expériences physiques et chimiques. L’idée les enchanta immédiatement. Je leur montrais qu’avec un colorant dans de l’eau, les fleurs aspiraient cette eau et se transformaient. Bien entendu, ce phénomène ne peut être observé qu’avec des fleurs blanches. Avec des glaçons, je leur ai démontré que l’eau se transforme très rapidement en glace. Je leur ai demandé de poser des bouts de ficelle sur le glaçon, et ils ont versé de l’eau, en petite quantité, dessus. Au bout de moins de trente secondes, la ficelle était prise dans la glace.

Quand ils étaient plus jeunes, j’avais essayé de leur apprendre le cycle du temps en mettant des panneaux avec des images et des photographies. J’avais commencé, quand l’aîné a eu trois ans, par aujourd’hui, hier et demain. J’ai gardé ces posters, où nous avions épinglé des images et des actions que nous faisions à ces moments, et ils ont évolué ; ce fut le passé, le présent et le futur qui les remplacèrent. Des images de dinosaures, pour les temps anciens, de calèches et des tableaux célèbres prirent place dans le premier. Pour le présent, j’avais mis des photos de notre famille et des images de villes, de paysages et d’animaux. Pour le futur, nous avions cherché des dessins qui représentaient des soucoupes volantes ou encore des images d’inventions, d’automobiles futuristes, de maisons à l’architecture résolument moderne. Avec ces points de repère dans le temps, ils ont vite compris son déroulement.